Myrtilles : 200g par jour pourrait réduire votre pression artérielle


Nutrition / vendredi, août 16th, 2019

Qu’est-ce que la myrtille ?

La myrtille est un fruit riche en vitamines et antioxydants. Très connu dans nos sociétés occidentales, une récente étude tend à prouver son potentiel d’action pour réduire la pression artérielle.

Une corrélation entre myrtille et pression artérielle

La revue The Journals of Gerontology: Series A a publié une étude le 16 février 2019, à ce sujet, des chercheurs ont étudiés la corrélation entre les nombreuses vertus de la myrtille et son potentiel d’action sur la pression artérielle.

Une consommation régulière et quotidienne de 200 g peut considérablement améliorer la fonction des vaisseaux sanguins et ainsi, diminuer la pression artérielle systolique chez les personnes en bonne santé. Pour mener à bien cette étude, des chercheurs du King’s College de Londres (Royaume-Uni) ont pris un échantillon de 40 volontaires en bonne santé. Pendant un mois, il y a eu deux groupes tests, ceux qui buvaient une boisson contenant 200 g de myrtilles, et ceux qui avaient une boisson témoin par jour.

L’équipe a observé les produits chimiques présents dans l’urine et le sang des deux groupes de volontaires. Afin de créer un biomarqueur sensible du risque de maladies cardiovasculaires, ils ont étudiés leurs tensions artérielles et leurs dilatations de l’artère brachiale lorsque le flux sanguin augmente. Après un mois, la pression artérielle des volontaires a été réduite de 5 mmHg (millimètre de mercure).

Des myrtilles bonnes pour la santé

Les nouvelles conclusions viennent appuyer les résultats d’études antérieures qui avaient comparé les effets d’une boisson à la myrtille à ceux d’anthocyanes purifiées, une molécule responsable de la couleur bleue, rouge, rose et violette de certains fruits et légumes tels que les baies, les raisins rouges, l’aubergine ou encore la betterave.

Les boissons contenant des anthocyanes purifiées ont entraîné une amélioration de la fonction endothéliale, cellules qui agissent comme une barrière entre le sang ou la lymphe et le tissu corporel environnant, tout en jouant un rôle clé dans la coagulation du sang et la régulation de la pression artérielle. De plus, les chercheurs ont  comparé cela avec des boissons de contrôle contenant des niveaux similaires de fibres, de minéraux ou de vitamines trouvées dans les myrtilles.

La couleur des myrtilles

Les fruits et les légumes nous offrent au quotidien, une palette très large de couleurs. Ces couleurs ont évolués dans le temps, notamment à cause de certains facteurs environnementaux. En Septembre 2018, une étude publiée dans la revue Scientific Reports démontre d’ailleurs que la couleur des fruits est affectée à la fois par les facteurs environnementaux et par des facteurs abiotiques. Un facteur abiotique correspond à l’influence d’un facteur physico-chimique d’un écosystème sur un biotope, c’est-à-dire l’action du non vivant sur le vivant. Cette étude affirme que la couleur des fruits et des légumes peut nous informer sur les qualités et les bienfaits. La myrtille étant un très bon exemple.

Réduire les risques cardiovasculaires

« Si les changements que nous avons constatés dans la fonction des vaisseaux sanguins après avoir mangé des myrtilles chaque jour pouvaient durer toute la vie, les risques de développer une maladie cardiovasculaire pourraient être réduits de 20%. »

Pour conclure, la myrtille est un fruit riche en qualité, à intégrer le plus tôt possible dans son alimentation : son action sur le cœur n’est qu’une de ses nombreuses vertus.

Si vous voulez aller plus loin !

Je vous conseille de lire les études ci-dessous :

« Circulating anthocyanin metabolites mediate vascular benefits of blueberries: insights from randomized controlled trials, metabolomics, and nutrigenomics. », The Journals of Gerontology: Series A, 2019; DOI: 10.1093/gerona/glz047

« The ‘blue’ in blueberries can help lower blood pressure », 20 février 2019, https://www.kcl.ac.uk/news/News-Article.aspx?id=af4e7b3e-2c7d-4d8f-ae9e-fe6d1014d0eb

« The evolution of fruit colour: phylogeny, abiotic factors and the role of mutualists », Scientific Reportsvolume 8, Article number: 14302 (2018), https://www.nature.com/articles/s41598-018-32604-x

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *